Principes de mise en oeuvre d’une démarche d’innovation managériale

principes de mise en oeuvre d'une démarche d'innovation managériale
Mettre en oeuvre une démarche d’innovation managériale – libérer l’entreprise, la réinventer, la rendre agile – obeit à quelques principes.
Le premier cependant ne ressemble pas à un principe mais à une condition de réussite : la bonne connaissance de soi, notamment de la part de l’équipe d’encadrement.
Nécessité d'une bonne connaissance de soi pour mettre en oeuvre une démarche d'innovation managériale
Ce type de démarche remet ébranle en effet fortement les croyances, les comportement et les habitudes de tout le monde donc le mode de relations que nous avons établi avec le monde. Il met à rude épreuve nos rapports à la fois à l’organisation (la bonne mère qui nous nourrit) et à la hiérarchie (le bon papa qui nous dit ce qu’il faut faire et ne pas faire). Quelle que soit notre place dans l’organisation, nos repères sont bousculés ou s’effondrent, mais c’est dans la position d’encadrant que les repères sont les plus ébranlés. Nous allons être mis à rude epreuve émotionnellement. Il s’agit donc d’être capable à la fois de prendre du recul, mais aussi de reconnaitre ce qui nous appartient pour être en capacité de changer. Mieux se connaitre va nous permettre d’être à l’aise dans nos forces, conscients de nos faiblesses et attentifs à nous mêmes en période de stress.
L'innovation managériale et la nécessité de lâcher prise
En effet, ce type de démarche necessite de donner plus de responsabilité et d’autonomie à chaque personne de l’organisation. Carrément plus. Elle demande donc aux cadres de « lâcher prise » : de faire confiance et de ne plus dire à chacun ce qu’il doit faire. Accepter de se mettre en retrait même si les choses seront moins bien faites. Il s’agit d’apprendre à l’encadrement à ne plus décider mais à devenir « traducteur de la vision » et coach, et aux collaborateurs de prendre des risques et des responsabilités. Tous autant qu’ils sont sont, ce qui n’est pas forcément facile.. et va demander de l’accompagnement.

Pourquoi la transparence est -elle fondamentale pour l'innovation managériale ?
Le second grand principe réside dans la transparence : pour prendre de bonnes décisions, il est nécessaire d’avoir accès aux bonnes informations. Cette évidence quand on est dans une position hiérarchique le devient (le redevient devrais-je dire) quand il s’agit que les collaborateurs prennent les décisions qu’ils souhaitent. Quelles sont les informations stratégiques dont chacun a besoin ? Accessible signifie aussi apprendre à demander l’information. Transparence signifie donc une transformation de la circulation de la parole. Certaines organisations vont également avoir besoin de rendre les bonnes informations non seulement accessibles mais également compréhensibles par tous : contexte, clarté, pertinence.. autant de critères qui vont être à regarder de près. Même si la transparence comporte des risques (nous sommes élevés dans le paradigme de la compétition, donc de la suspicion) il s’agit là d’en regarder les opportunités : quelles nouvelles opportunités la transparence nous offre t-elle, qu’il s’agisse d’être transparent sur les salaires comme le fait Buffer (qui va jusqu’à publier ses rêgles de calcul) ou sur les brevets, comme le fait Tesla pour accélérer la maturité et le périmètre de son marché.

égalité intrinsèque change la vie en entreprise
3e principe : l’égalité intrinsèque, ou dit plus simplement « tous les hommes sont égaux entre eux ». Il s’agit de faire en sorte que tout le monde soit traité de manière équitable. Chacun doit pouvoir apprendre et contribuer. Chacun doit donc

  • avoir la possibilité de participer à toute décision qui le concerne
  • avoir accès à toutes les informations qui le concerne
  • avoir la possibilité de développer ses compétences comme il l’entend – pour contribuer là où cela l’interesse
  • recevoir la même égalité de traitement.

On commencera donc par supprimer les différences symboliques d’inégalité qui sont à la fois les plus courantes et les plus délétères en terme de confiance en soi.
Chacun de ses principes mérite d’être approfondi, discuté, creusé ensemble. Pour avoir formé des futurs managers aux fondamentaux du management, je peux témoigner qu’ils vont à l’encontre de ce qui est écrit dans tous les manuels, donc ce à quoi nous avons été nourrit. Penser, non pas penser, croire et faire en sorte que l’application de ces principes est possible dans une organisation ne se fait pas tout seul. Mais attendez, ce n’est pas encore fini..

 

Sur le même sujet -les épisodes précedents-

Nouveaux enjeux des organisations

Innovation managériale

 

 

 

3 thoughts on “Principes de mise en oeuvre d’une démarche d’innovation managériale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *