Twitter or not Twitter, la question du médiateur

Hailey's Birthday 2 Years Old

Je fête aujourd’hui à quelques jours près que mes deux ans d’aventure avec Twitter. J’y ai consacré beaucoup d’énergie, passé du temps pour l’utiliser efficacement et créer un profil de qualité. A la veille de passer à la prochaine étape, je partage avec vous mes réflexions et mon bilan :
D’abord, Twitter, c’est loin d’être facile . Il s’agit déjà de comprendre de quoi il retourne. Des messages jetés comme une bouteille à la mer en temps réel, curieux non ? Il y a deux ans, hormis les quelques geeks qui font partie de mon réseau et qui m’ont conduit à explorer cet outil, et bien, je ne connaissais personne dessus. Je me suis donc lancée dans l’aventure par curiosité : Que sera sera !

J’ai d’abord suivi ceux qui connaissaient l’outil et publiaient des articles sur le sujet. J’ai compris que cela servait pour faire sa veille professionnelle et comme sur mes sujets, au départ, il y avait peu d’information, je pouvais devenir contributeur.

Je me suis à un moment embarquée dans une alimentation automatique via Yahoo Pipes, fils RSS, puis redirection  sur mon compte Facebook (personnel) et LinkedIn. J’étais très fière (je suis la reine de la bidouille), et avec un peu d’aide extérieure, j’avais l’impression d’être devenue un pro de la veille.  Pensez-vous !  Après quelques yeux ronds et réflexions d’incompréhension totale de mes proches, j’ai fini par arrêter. L’automatique, c’est bien quand on a un sujet qui s’y prête avec des mots-clés précis qui ne sont pas des mots-valises comme médiation, coaching ou Forum Ouvert.   Et qu’on ne mélange pas ses réseaux professionnels et personnels.

J’ai voulu ensuite explorer le potentiel d’apprentissage de Twitter. Apprendre autrement est un sujet qui me passionne depuis des années  et j’avais rejoint  le réseau Apprendre 2.0 qui parle d’apprentissage et nouvelles technologies.  je suivais également de temps en temps le #lrnchat de mon amie Marcia Conner , spécialiste de la question. Autour de moi, des médiateurs (qui sont plutôt des personnes qui ont de l’expérience, et qui ne font donc pas partie de la génération Y, même s’ils la fréquentent souvent grâce à leurs enfants et petits-enfants), qui ne connaissaient pas grand chose aux réseaux sociaux et qui me paraissaient curieux. J’ai proposé à l’organisateur d’une conférence européenne une visio-conférence sur le sujet, en préparant un « live » sur Twitter  en même temps. Accueil enthousiaste des organisateurs. Réalisation épique, avec des problèmes techniques qui ont rendu la conférence inaudible. Sur Twitter nous avons réussi à être deux, relayés en horaires décalés par un médiateur américain accro de Twitter et un enseignant-chercheur néerlandais. Leçon apprise : trop de nouveautés en même temps, pour un public novice, c’est tout simplement… trop. Leçon numéro deux : tout l’intérêt de Twitter  réside dans la rencontre des personnes passionnées par la même chose que vous..

Depuis, je suis revenue à quelque chose de plus simple : je réalise une veille régulière depuis internet sur mes domaines de compétences, que je publie à intervalles réguliers sur le réseau : trois messages par jour, tous les jours ouvrés de la semaine, grâce à l’outil Timely. C’est simple et gratuit. Cela m’oblige à me tenir au courant de tout ce qui se publie. Souvent je relaie une information particulière à telle personne de mon réseau parce que sais que cela va l’intéresser. Ces personnes apprécient. J’ai deux comptes dont l’ « audimat » (on dit « followers » dans le jargon) augmente régulièrement. Grâce à cet outil, j’ai fait quelques rencontres très intéressantes et obtenu de l’information sur des sujets pointus en interrogeant directement l’expert du sujet – les gens répondent facilement aux questions sur Twitter-

Bilan plutôt positif donc, mais qui reste à amélorer : l’information que je collecte, qui est une information de qualité car je la sélectionne avec soin, peut-elle être mieux valorisée et partagée ? Est-il intéressant pour les personnes qui me lisent sur ce blog d’avoir accès  les articles partagés sur Twitter ? Comment ? Par le biais d’une sorte de journal , de type paper.li ou similaire  ?  Ou bien devrais-je partager ici de temps en temps, en les commentant, les principaux articles qui m’ont plu dans la semaine ? Qu’en pensez-vous ?

Ah oui, mes comptes Twitter :
@chrisaliceko pour ce qui concerne les problématiques liées au leadership, à la transformation des organisation, auto-organisation, Forum Ouvert etc ;
@Mediateur_ pour ce qui concerne la médiation, les conflits et la communication interpersonnelle

crédit photo : nappent

2 thoughts on “Twitter or not Twitter, la question du médiateur

    • Bonjour Hélène, es-tu dubitative par rapport à Twiitter d’une façon générale ou sur la question que je pose à savoir s’il est intéressant de partager ici (ou autrement) les articles que j’ai repéré et que je partage sur Twitter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *